Explication de votre sur le rapport CR 2019-001 : Politique d'achats responsables Région Île-de-France 2019-2021.

Publié le par François DAMERVAL

Tout d'abord, notre groupe souhaite remercier les services de la Région, en particulier tous les services de la Commission d'appel d'offres, la Direction générale des achats et Marc SAUVAGE. Nous tenions à rendre hommage aux agents qui travaillent sur ces sujets.
Le rapport est très bien fait. Néanmoins, il pose quand même une question politique. L'achat est-il utile ?

Acheter aujourd'hui des caméras de vidéosurveillance plutôt qu’investir dans l'humain, est-ce utile ? Non.

Attaquer en justice les associations de la Corniche des Forts est un achat de services juridiques. Est-ce utile ? Non.

Dépenser 700 000 euros parce que l'on ne veut pas discuter avec les associations de la Corniche des Forts pour des services de surveillance, est-ce utile ? Non.

Dépenser 6 millions d'euros pour une plateforme, dont nous ne connaissons pas encore la maîtrise des données qui y seront rentrées, est-ce utile ? Nous pouvons nous poser la question.

Nous pouvons aussi nous poser la question de la performance de l'achat.
Nous ne reviendrons pas sur le problème démocratique qu’a causé le bug de e-lien qui ne rendait pas disponibles les rapports pour cette séance pour les élus. Néanmoins, sur la question des PPP, le marché est-il performant ? Certainement pas. Cela va nous coûter beaucoup plus cher pour des produits qui seront de moins bonne qualité que ce que nous aurions pu avoir en gardant l'intégralité de la maîtrise sur les marchés de partenariat et avec tous les problèmes que cela va poser derrière, etc.

La question de l'amiante manque dans votre rapport. L’amiante est un sujet récurrent qui empoisonne nos écoles. Ce sujet a malheureusement trop d'avenir devant lui, puisque c'est une vraie bombe sanitaire. Cette question de l'amiante qui est pourtant un sujet récurrent de commission d'appel d'offres, nous ne l'avons pas. Au lieu d'avoir une stratégie d'achat pour externaliser ce qui pourrait très bien être fait dans la Région, je vous encouragerais plutôt à investir sur l'humain, à avoir des services qui ne
sont pas en sous-effectif et qui peuvent définir leurs besoins. Or malheureusement, nous devons aujourd'hui acheter des prestations extérieures qui assez régulièrement peuvent se montrer inutiles parce que nous ne nous sommes pas concertés et parce que les besoins ont mal été définis. Ce sont bel et bien ces besoins qu'il faut aujourd'hui définir pour savoir si la stratégie d'achat est responsable. Néanmoins, nous voterons favorablement à ce rapport qui, je le répète, est d'une très bonne qualité.
Je remercie l'intégralité des services.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article