Le houblon, le sportif et le commentateur.

Publié le par François DAMERVAL

En 24 heures, j’ai lu plus de critiques sur les handballeurs que sur la couverture des JO, -heureusement il y a eu aussi beaucoup de compliments-. Je ne suis pas surpris mais un peu dégouté parce que moi-même joueur de hand et amoureux du sport.

 

Nous avons l’équipe qui a le plus beau palmarès du sport collectif français, qui s’est fixée comme objectif cette année de conserver son titre olympique –pas d’aller le gagner, de le conserver, c’est à dire d’inscrire son nom dans l’histoire-. Cette équipe a eu le droit à tous les qualificatifs péjoratifs après un euro qui était un tour de chauffe, 7 mois avant le tournoi olympique. Cette équipe compte dans ses rangs ce qui se fait de mieux tant sur le plan individuel que sur le plan collectif. Cette équipe a un sélectionneur avec un fort caractère mais qui a le plus beau palmarès à son actif.

Dans ses rangs, il y a l’un des plus magnifiques champions qui a reçu l’an passé le trophée de champion de l’année. Ce champion méritait d’avoir sa chance pour porter le drapeau français à la cérémonie d’ouverture mais hélas le nombre de papiers sur cette « vieille » équipe de France a probablement influé dans le sens inverse.

 

Alors quand je vois l’équipe TV aujourd’hui venir faire son seul buzz des JO sur un bad buzz, parce que les champions olympiques de handball, un peu « houblonnés »  viennent « vandaliser » leur plateau en direct, 3 heures après leur match, je m’étouffe. (encore plus quand L’équipe dans les heures qui ont suivi disait que de voir ces images c’était du « bonheur »)

Primo parce que les champions olympiques ont répondu à leur invitation malgré le nombre de commentaires péjoratifs émis dans leur direction. (le rédacteur en chef de l’équipe TV les a invité à « démonter le plateau »)

Secondo parce que pour l’équipe TV, ces JO ont été un échec dans un marché concurrentiel qui évolue (BeIN Sport) et que nombre d’observateurs aux JO ont été plus efficaces avec des moyens nettement plus limités que L’équipe pour laquelle la simple reprise des dépêches AFP de très bonne qualité aurait été largement suffisante (voir par exemple le très bon travail sur twitter de @jo2012_londres et le blog souvent plus réactif que L’équipe).

Tertio, car il en va quand même de la responsabilité d’un rédacteur en chef -qui aujourd’hui se plaint soit dit en passant- de faire passer en direct des gens houblonnés.

 

Car du houblon à Londres, il y en avait dans les stades, à Hyde park –où les secours évacuaient toutes les 2 minutes une personne du public en état d’ébriété- ou dans les pubs ou les boites. Combien de tabloïds brits ont-ils fait leurs choux gras d’athlètes enivrés pendant la compétition ?

 

Alors beaucoup tentent d’opposer esprit des équipes de France olympique et équipe de France de football sur la différence de traitement. D’ailleurs ce sont souvent les mêmes qui lancent la polémique. Certains journalistes se croient entraîneurs ou font et défont des carrières. La différence de traitement s’explique probablement aussi par une différence d’un à deux « zéro » sur les chèques de salaire, sur l’audience médiatique et sur le fait qu’un bashing peut faire vendre, même si je suis convaincu qu’au bout d’un moment la partialité trop négative nuit à un journal. A mon humble avis on en fait beaucoup trop sur les footballeurs et on tente de reproduire la même chose sur les handballeurs. J’attends aussi de voir si la vidéo BFMTV va être intégrée au bandeau info de la chaîne et dans combien de temps. Car après tout, les vidéos de journalistes dans des situations « difficiles » à gérer font le bonheur des bêtisiers.

 

Et puis, il y a tout le traitement de ces JO et la gestion par France TV de ces jeux, bien au delà des dérapages des commentateurs de France TV –maladroits, misogynes, homophobes, racistes-, bien au delà de tous les problèmes que posent certains commentateurs qui font des ménages pour de très gros annonceurs du sport très présents sur les jeux - « il faut bien vivre » dirait le Gégé- ou sur le fait qu’on ne comprend pas leurs interminables questions ou que l’on ait pas intégré des systèmes de traduction simultanée depuis la cabine et non sur le terrain.

Tout de même, voir les cérémonies d’ouverture et de clôture des JO diffusées sur une chaîne différente de la chaîne qui a diffusé les jeux, avec des commentateurs contre productifs et des journalistes n’arrivant pas à identifier les sportifs français (alors n’imaginez même pas pour les étrangers) n’est pas un gage de sérieux pour le traitement des jeux.

Les choix de diffusion entre les directs et les différés ont été catastrophiques. Les bascules d’une chaîne à l’autre aussi. Rappelons que France TV dispose de France 2, France 3, France 4, France 5, France O et qu’à aucun moment, comme sur la BBC, il n’était possible de suivre les jeux en faisant son choix à moins de basculer sur Internet.

 

Alors oui je suis énervé de voir certains tentés de faire leur beurre sur l’équipe de France Olympique et sur l’équipe de handball en particulier, qui fait vendre nombre de journaux et qui a bien mérité ses vacances.

 

Publié dans Coups de gueule

Commenter cet article