Plan de relance et grenelle de l’environnement : investir pour l’avenir

Publié le par François DAMERVAL

Un plan d’urbanisme qui prend en considération un habitat durable intégrant des critères économiques et environnementaux est une nécessité pour notre ville. Pour toute la ville et en particulier pour Grand-Vaux en arrêtant l’apartheid installé par la cicatrice qu’est l’autoroute. Il faut le tram-train avec une concertation sur la desserte et il faut prendre en considération les riverains (et encore plus ceux qui risquent l’expropriation pour défendre un intérêt général).

Un plan d’isolation thermique et phonique pour l’habitat avec la formation et le soutien des artisans locaux du BTP. Le Code Général des impôts permet, sous certaines conditions, l’exonération de la taxe foncière par les municipalités pour les investissements dans les économies d’énergie (article 1383-0B du CGI).

Une politique municipale énergétique plus équilibrée. La flambée du prix du pétrole l’an dernier a montré les limites de la consommation énergétique à outrance. Le conseil municipal a voté une rallonge budgétaire pour l’achat de carburant en 2008 à quelques semaines d’écart de l’achat d’une citerne de stockage de combustibles pour le chauffage sans même se poser la question d’une énergie alternative et sans aucune vision à long terme.

Maîtriser nos consommations d’eaux et d’intrants (engrais, pesticides…), notamment dans les plantations de la ville. Le renouvellement du fleurissement et l’absence de stratégie à long terme sur les espaces verts multiplient les pollutions chimiques et la surconsommation d’eau dans les plantations municipales

Publié dans Savigny sur Orge

Commenter cet article