3 mois de campagne et pourtant,…

Publié le par François DAMERVAL

Mener campagne et continuer à assumer son mandat est un sacerdoce, devoir lutter contre des moulins à vent en est un autre, surtout quand on promeut les énergies renouvelables. Lorsque nous avons lancé la campagne le 4 octobre, c’était pour défendre un programme. Or il faut constater qu’un programme intéresse moins que des petites phrases et il est encore plus dur de constater qu’expliquer un monde complexe n’intéresse pas grand monde.

 

Voir la suite sur le site du figaro.fr

Publié dans Actualités Nationales

Commenter cet article