Intervention budget 2018 Affaires européennes (DG et amendement)

Publié le par François DAMERVAL

Le 4 décembre dernier, un grand européen de quitter. En ce moment, les 135 m du couloir de métro à Montparnasse arborent 22 visages qui rendent un vibrant hommage à Manuel MARIN et à son programme Erasmus. Manuel MARIN a été un très grand commissaire pour les Européens. Vous êtes aux antipodes de cette vision. Vous avez une vision de comptable, et le moins que nous puissions dire, c’est que vous êtes fâchée avec les chiffres. Nous sommes à mi-période, vous êtes responsables des deux tiers de cette période, et pourtant vous affichez fièrement 78 millions d’euros consolidés sur une programmation totale de 540 millions d’euros, soit moins de 15 %. Il est loin le bon vieux temps où vous nous promettiez du JUNCKER pour tous, du 2020 pour financer des parkings de proximité dans les gares. Votre annexe ne mentionne même pas le Brexit, et ne donne aucune information sur les moyens que vous souhaitez vous donner pour la prochaine programmation.

En fait, vous n’allez chercher que des fonds et vous n’avez aucune vision européenne. Vous nous l’avez prouvé à plusieurs reprises.

 

Amendement 369 du groupe AES.

 

Je passerai très vite sur la question de la citoyenneté européenne, que nous voulons absolument soutenir, pour arriver sur une proposition de coopération avec les provinces d’Ulster et de Leinster en Irlande. Nous devons rendre hommage aujourd’hui au travail effectué par Michel BARNIER dans le passé, à l’époque de la réunification irlandaise, dans le cadre de l’Union européenne et, aujourd’hui, à ce qui est fait au niveau du Brexit. Je suis militant d’une Région-monde.

Or, dans le cadre d’une Région-monde, nous devons aussi pouvoir prendre notre part, alors que l’Irlande va être encore un peu plus isolée qu’elle ne l’est sur son île, en voyant la Grande-Bretagne quitter le marché unique. À ce titre, nous devons pouvoir adopter une contribution à destination de l’Irlande, pour soutenir le peuple irlandais, au-delà des questions de dumping fiscal, dans le cadre d’une coopération renforcée. Celle-ci, vu l’histoire de cette grande nation qu’est l’Irlande, peut se faire avec l’Ulster et le Leinster

Publié dans CRIDF, Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article