Intervention Budget 2018 Administration générale (DG et amendements)

Publié le par François DAMERVAL

On n’est jamais mieux décrit que par ses proches. Dans Déflagration, Patrick STÉFANINI décrit très bien le dernier budget de François FILLON, Premier ministre. Il le décrit comme clientéliste et électoraliste. Cela doit être une bonne école, celle de la RGPP que nous retrouvons dans votre budget. Ce budget connaît son bouc émissaire : le fonctionnaire, variable d’ajustement irrémédiable de la droite. Votre méthode : mettre en danger les services, les pressuriser pour ensuite dire que la fonction publique n’est pas le bon acteur et qu’il faut des prestataires extérieurs.

 

Dans ce budget, nous n’aurons pas les réponses aux questions que nous vous avons posées sur la composition prévisionnelle des services, sur l’impact de la baisse des effectifs, sur les services concernés par cette même baisse, sur le budget réel de dépenses de votre cabinet, sur le budget prévisionnel des travaux sur les biens occupés par la Région, sur le budget prévisionnel et sur les charges par site concernant le Siège. Votre budget administration générale, Madame la Présidente, ne rend pas compte de certains engagements de la Région. Il reporte le montant total des loyers qui sera dépensé. Pouvez-vous confirmer devant notre assemblée qu’il y a bien 5,1 millions d'euros hors taxes de différentiel entre les trois dernières années de mandat pour le loyer à payer dans l’un des bâtiments par rapport au loyer qui sera ensuite pratiqué, alors que vous venez de nous vendre 3,1

% de baisse par rapport à ce qui se faisait avant? Il serait bien que vous puissiez nous le confirmer.

 

Votre Exécutif fait bel et bien une réduction des effectifs au sein des services. Avec 830 télétravailleurs, vous comptez financer la baisse des espaces sur Saint-Ouen. Je ne suis pas sûr que ce soit dans l’intérêt de notre collectivité. Nous soutenons le télétravail, mais il n’est pas l’alpha et l’oméga d’une politique de ressources humaines.

 

Amendement n°315 (AES)

 

Deux actions portent sur cette ligne. L’une vise à mettre en œuvre l’engagement n°12 de la Présidente dans sa charte d’éthique pour que les séances de CP soient diffusées en direct. La majorité nous avait déjà opposé le fait que la MIE se fasse à huis clos alors qu’elle devait se tenir en public et être diffusée selon cet engagement n°12. Étant donné que les CP ont pris de l’importance dans votre dispositif, nous en souhaitons une diffusion publique.

La deuxième action illustre ce qui s’est produit avec l’amendement déposé par Yann WEHRLING. Nous avons besoin d’un registre de transparence dans notre institution. Quand nous débattons d’un amendement qui a été examiné auparavant avec une entreprise, chaque conseiller régional doit être au courant des liens existant avec celle-ci. Tous types d’échanges doivent être notés dans un registre de transparence. Chaque vote et PV doit porter la mention de tous les liens existants avec des parties prenantes par rapport à tous ces dossiers.

 

Amendement n°309 (AES)

 

Au vu des modalités de transition pour le déménagement, les repas seront fortement modifiés du fait de la fermeture des cantines au Siège. Nous demandons donc une prise en charge par des tickets-repas. Nous souhaitons un scrutin public pour cet amendement qui relève de trois sous-

domaines.

Madame la Vice-présidente a assez de temps pour nous répondre sur les trois points.

Publié dans CRIDF, AdminGé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article