07-07-2016 Déménagement du siège de la Région

Publié le par François DAMERVAL

Plusieurs points concernant le déménagement. Le site choisi des Docks a subi de nombreuses pollutions, comme cela fut révélé à maintes reprises, notamment lors de la construction de l’école Mandela, juste à côté. La question de la qualité des sols est très importante, notamment par rapport à une pollution sur un site, celui d’Alstom, qui n’est pas totalement neutre. Concernant la question de la qualité de l’air, Airparif a donc fait une étude relative à l’incinérateur. Néanmoins, le cumul de pollution nécessite qu’il y ait une réelle information. Nous vous demandons donc de procéder à une étude indépendante sur les questions de la qualité de l’air et de la qualité des sols. Enfin, nous n’avons toujours pas le plan de financement. Allez-vous procéder à un PPP, acheter acheter en partie et louer ? Dans la délibération que vous allez nous proposer, aurons-nous des marges de latitude ou devrons-nous simplement valider le choix que vous avez fait, c’est-à-dire n’avoir aucune discussion dessus ? Vous nous dites que vous avez réalisé un référendum auprès des personnels. Nous n’avons pas la même conception du référendum, puisque celui-ci aurait dû s’appliquer à l’intégralité des personnes qui vont être concernées par ce site et le choix de ce site. Vous nous dites que vous avez des rapports en cours d’analyse concernant les organismes associés. Nous n’avons pas ces rapports et nous savons que, derrière, vous voulez réintégrer au siège une partie des organismes associés. Lesquels sont concernés ? Lesquels font encore partie du siège ? Lesquels vont partir à Saint-Ouen ? Nous n’avons toujours pas ces réponses, sur un rapport dont nous savons que vous l’avez. Vous allez encore nous appeler cela un audit, mais les règles de l’audit nécessitent qu’il y ait un vrai débat dessus et une vraie procédure. C’est donc bien un rapport financier que vous allez nous présenter. Ensuite, PPP ou pas PPP, sachant que vous ne l’excluez pas ? Mais quand nous regardons ce qu’ont été les PPP dans notre histoire, nous ne pouvons pas dire que ce soit franchement une réussite. Enfin, vous nous présentez ce film et, dans la même séance, vous allez nous présenter un plan de départs volontaires. Le déménagement est-il un nouvel outil du plan de casse du service public régional ? Est-ce, pour vous, le meilleur moyen de faire partir des personnels ? Notre administration n’est pas en sureffectif, puisque nous n’avons pas une suradministration de cette région. Votre but est-il de faire partir le personnel, auquel cas c’est quand même beaucoup plus simple avec un déménagement, puisque tous ceux qui seront concernés par un temps excessif de transport devront partir à un moment ?

Publié dans CRIDF

Commenter cet article